mercredi 6 mai 2009

122 Avenue Mozart

D'abord, mille excuses à ceux qui ont la patience de venir sur ce blog de temps à autres. Un mois sans nouvel article c'est terriblement indélicat. Tout est de la faute de mon complice, à savoir mon appareil photo qui a rendu l'âme sous les coups combinés du sable et du soleil saharien. En attendant que mes chiffres sortent enfin au loto et que je puisse trouver un successeur à mon vaillant Canon, je suis coincé avec des anciennes photos que je n'avais pas encore utilisées. Coup de chance, j'ai un petit stock et re-coup de chance dans ce stock.... TA-TA-TAAA ... le 122 Avenue Mozart !!!!!!
En 1909, Hector Guimard épouse Adeline Oppenheim, riche héritière américaine. Le nouveau couple s'installera dans une maison qui doit bien évidemment être construite par Guimard. Pour cela il achète une petite parcelle en forme de triangle entre la Muette et Auteuil.
La maîtrise de l'Art Nouveau de Guimard apparaît ici d'autant plus gracieuse et fluide qu'elle s'appuie sur une base sobre par rapport aux éléments kitsch-médiéval, en vogue à l'époque, qui sont le fond du Castel Béranger. Outre sa signature sur le coin de la façade, Hector Guimard a apposé en plus son monogramme au-dessus de la porte.
Après la mort de Hector Guimard, sa veuve offrit la maison et tout son mobilier, dont une grande partie était aussi l'oeuvre de l'architecte, à la Ville de Paris. Mais l'Art Nouveau étant alors très décrié, celle-ci refusa le legs et l'hôtel fut vendu, puis découpé en appartement. Les éléments de la salle à manger sont aujourd'hui au Petit Palais.

Another fine piece of Art Nouveau architecture by Hector Guimard, whose work we have already seen here, here and there. In 1909, Guimard marries a rich american artist, Adelin Oppenheim and with the money given by his father-in-law, he buys this curious piece of ground, in a triangular shape to build a house for his wife and himself and where he also puts his office.

1 commentaire: